Aller au contenu principal

EPL de Marmilhat

BP 116 - 63370 Lempdes - Tél. 04 73 83 72 50

Pour bien terminer l’année

Edito n° 31 : du 23 juin au 4 juillet 2014

Pour bien terminer l’année scolaire, il faut se souvenir que nous avons formé 700 jeunes lycéens, 300 apprentis et 900 stagiaires et que plus de 300 d’entre eux quitteront l’établissement avec un diplôme ou une admission dans une grande école gage d’un avenir plus serein.

Pour bien terminer cette année scolaire, il nous faudra dans les jours qui viennent convaincre nos autorités de tutelle du bien fondé et de la pertinence de nos demandes dans l’intérêt de l’établissement et de l’enseignement agricole public.

Puis, il sera l’heure de se rassembler autour des collègues qui vont quitter l’établissement pour leur confirmer qu’une carrière professionnelle c’est aussi une communauté de travail et des relations humaines.

Notre présence sera la meilleure façon de les aider à terminer cette année un peu particulière.

 

 

Bac 2014

Edito n° 30 : du du 16 au 25 juin 2014

L’épreuve de philosophie du bac général a ouvert symboliquement la session 2014 du Bac.

Diplôme emblématique du système scolaire Français il concerne cette année plus de 686 000 candidats dont 50 % dans les filières générales. Cette session sera marquée par la confirmation de l’attrait de la filière S (+3 %) et la très forte progression des candidats au Bac Professionnel (+12 % toutes options confondues).

Cette évolution est une des conséquences de la réforme du Bac Pro qui aujourd’hui séduit davantage de familles et conduit plus de jeunes vers les études supérieures. Un changement sociologique certain qui interroge et qu’il convient de prendre en compte également dans l’enseignement agricole.

Pour l’heure, il est temps de souhaiter bonne chance à nos candidats et espérer leur réussite.

Un succès attendu par les familles et l’établissement comme un passeport pour un futur plus serein.

 

 

Enseigner à produire autrement

Edito n° 29 : du 10 au 18 juin 2014

Le Ministre de l’agriculture a souhaité que l’enseignement agricole s’intègre pleinement dans le projet agro-écologique pour la France.

La transition de l’agriculture Française avec des systèmes de production plus durables, reposant sur la triple performance économique, environnementale et sociale nécessite une modification des modes de pensée et des modes d’acquisition des savoirs et des pratiques.

Pour atteindre ces objectifs le DGER s’engage à agir sur quatre axe interdépendants.

 

  • Revisiter les référentiels de formation
  • Redéfinir et conforter le rôle des exploitations d’EPL
  • Repenser la formation des personnels pour enrichir leurs compétences sur les enjeux de l’agro-écologie.

 

Un projet ambitieux à l’échelle de la société qui positionne l’agriculture comme un enjeu majeur du développement du pays et l’enseignement agricole au coeur du projet agro-écologique pour la France.

 

 

A l’heure espagnole

Edito n° 27 : du 19 au 28 mai 2014

Si les amateurs de football européen sont déjà à l’heure espagnole, nos élèves des classes de 3EA, 1ère Bac Pro Horti/CV et les BTS 1AP vont eux aussi découvrir les paysages de cette nation voisine.

Un séjour en pays étranger qui pour beaucoup de nos élèves sera une première expérience de voyage hors des frontières. Ces séquences pédagogiques sont toujours des temps forts d’une année scolaire car elles sont le fruit de l’engagement d’une équipe pédagogique et d’une classe autour d’un projet fédérateur.

Les bénéfices en sont multiples : professionnels, culturels et humains et transforment individus et groupe classe. Ces voyages à l’étranger s’inscrivent pas seulement dans une tradition de l’enseignement agricole mais surtout dans une volonté de l’établissement d’offrir à ses jeunes cette opportunité de découverte et d’ouverture sur le monde.

Je suis bien certain que tous seront à l’heure pour le départ et que tous seront désormais plus attentifs aux événements de nos voisins.

 

 

Tous au jardin

Edito n° 26 : du 21 avril au 14 mai 2014

La belle saison du jardin et des jardiniers a débuté cette année très précocement. La météo clémente de ce mois d’avril a suscité des envies de grand air et réveillé les jardiniers.

Chacun a retrouvé tondeuse, râteau et plantoir avec enthousiasme et envie .

Notre exploitation horticole a ainsi vu revenir une clientèle nombreuse et avide de conseils.

La période en cours sera nous l’espérons, une période de forte activité commerciale qui viendra récompenser le travail accompli et confirmer le développement de cette exploitation.

La journée Portes Ouvertes du 17 mai couronnera cette séquence de printemps déterminante dans l’activité du centre.

Le calendrier qui se présente à nous, nous invite à rejoindre le jardin, terrain d’expression et de sérénité par excellence.

 

 

Sécurité

Edito n° 25 : du 14 au 23 avril 2014

Les travaux de sécurisation du site de Marmilhat sont sur le point de se terminer. Portail et clôtures sont désormais en place. Le site de l’EPL sera enfin clos et affichera ainsi clairement son périmètre et ses horaires d’accès.

Si ce volet de sécurisation du site a pu aboutir grâce au Conseil Régional Auvergne, il n’en demeure pas moins vrai que toutes les incivilités ne seront pas ainsi réglées. 

Parmi les sujets quotidiens de préoccupation, la circulation des véhicules et leur stationnement demeurent un véritable point de vigilance.

J’attire une fois de plus l’attention de tous les usagers sur l’indispensable civisme de chacun afin de ne pas connaître, demain, une situation dramatique sur un site où piétons, deux roues et véhicules sont appelés à se croiser quotidiennement.

Un seul mot : Prudence

 

 

On construit...

Edito n° 24 : du 7 au 16 avril 2014

Construire des surfaces nouvelles est une opération suffisamment rare dans nos établissements pour être signalée.

Plus de 1000 m2 de serres de production sont actuellement en construction sur l’exploitation horticole. Cette nouvelle unité de production et d’expérimentation est un des éléments majeurs du dossier de maraichage biologique.

Elle sera non seulement un atelier de production supplémentaire mais aussi un lieu de formation et un terrain d’expérimentation avec les professionnels de la filière.

Cette réalisation cofinancée Etat, Région, EPL est la traduction concrète de l’engagement de l’exploitation horticole et de l’EPL dans l’ensemble de ses missions.

Elle est aussi un investissement porteur d’avenir et de sécurisation de nos centres.

 

 

Rugby Elite

Edito n° 23 : du 31 mars au 9 avril 2014

Pour la première fois le lycée Louis Pasteur de Marmilhat participera au championnat de France Elite des sections sportives de rugby des lycées agricoles les 8 et 9 avril prochains.

L’accession à ce tournoi prestigieux est une vraie reconnaissance du travail accompli depuis la naissance (2008) de cette section. Aujourd’hui, Marmilhat peut être fier d’avoir réussi à construire unes ection sportive aux effectifs étoffés mais aussi performante sur les terrains.

Souhaitons bonne chance et surtout bons matchs aux quarante et un jeunes cadets et juniors qui représenteront l’établissement et vivront un temps fort de leur jeune carrière sportive et scolaire.

 

 

Conseils d’exploitations

Edito n° 22 : du 24 mars au 2 avril 2014

 Les conseils de nos exploitations agricole et horticole qui se sont tenus récemment ont permis de dresser un bilan d’activités très satisfaisant de ces deux centres.

Sur le plan pédagogique tout d’abord ; ces deux exploitations réalisent un total de 14 000 h apprenants/année. Elles jouent ainsi un rôle essentiel dans les apprentissages professionnels et le transfert de connaissances.

Par ailleurs, ces deux exploitations présentent, l’une comme l’autre, des résultats techniques et économiques extrêmement intéressants. Ils sont les « fruits » d’une compétence technique réelle et d’un engagement certain des équipes. Ces bons résultats contribuent ainsi à la notoriété de l’établissement et à son équilibre financier.

Enfin, il est également essentiel de souligner, la contribution de ces deux exploitations aux activités de démonstration et de développement.

L’histoire de chacune d’elle est riche en réalisations et leur futur se construit autour de projets d’envergure en phase avec la politique de notre Ministère et le soutien du Conseil Régional et de l’Etat.

 

 

Journées Portes Ouvertes

Edito n° 21 : du 17 au 26 mars 2014

Les cinq centres de l’EPL de Marmilhat ouvriront leurs portes aux visiteurs ce samedi 22 mars.

Pour les centres de formation, cette journée est particulièrement importante car elle est un des points forts des opérations de recrutement.

Durant cette journée, les parents pourront à la fois apprécier les conditions d’accueil de leurs enfants mais aussi obtenir en direct les réponses aux différentes questions qui se posent à eux à ce stade de l’année.

Dans un contexte très concurrentiel de recrutement, il est certain que les spécificités de notre enseignement, les conditions de vie dans l’établissement, les supports pédagogiques, et les taux de réussite aux examens et concours sont autant d’arguments à valoriser auprès des familles.

Souhaitons que cette journée du 22 mars connaisse le même succès que celle du 31 janvier afin d’aborder avec sérénité la préparation de la prochaine rentrée scolaire.

 

 

A table les poètes

Edito n° 20 : du 24 février au 19 mars 2014

 Pour sa 16ème édition le printemps des poètes propose aux élèves et enseignants de participer à cette manifestation nationale.

Les participants sont invités à s’emparer très librement des multiples façons de communiquer par le poème.

C’est ainsi que les lycées agricoles publics de la région Auvergne se sont engagés dans la réalisation d’un concours sur le thème de la poésie culinaire.

Une thématique en phase avec l’édition 2014 « Au coeur des Arts » qui devrait très largement inspirer nos élèves.

Une initiative très intéressante qui vise à renforcer le lien entre les élèves et la langue Française et à promouvoir l’expression écrite.

Les poèmes de Marmilhat seront « dégustés » dès cette semaine et« servis » à tous avant le départ en congés.

J’encourage votre gourmandise.

 

 

L’Agriculture fait salon

Edito n° 19 : du 17 février au 26 février 2014

 Le traditionnel salon de l’Agriculture ouvrira ses portes du 22 février au 2 mars pour sa 51ème édition. Un salon professionnel résolument tourné vers le grand public.

Durant ce salon, des journées thématiques reflèteront les priorités du Ministère : l’agro écologie, l’enseignement agricole, l’agriculture familiale et la sécurité alimentaire.

L’enseignement agricole sera représenté par des élèves venus de toute la France qui proposeront des dégustations de leurs produits mais seront là aussi pour répondre sur la formation et la vie des établissements.

Ainsi, durant ces 10 jours, le secteur agricole et alimentaire s’exposera pour co-affirmer l’image d’un secteur dynamique en perpétuelle évolution.

 

 

Etre heureux à l’école pour bien apprendre

Edito n° 18 : du 10 février au 19 février 2014

L’enquête PISA continue à alimenter les analyses et commentaires dans le monde éducatif. Parmi les apports, insuffisamment soulignés, les jeunes français seraient plus anxieux que leurs camarades en raison du surdéterminisme de l’école et des diplômes sur l’ensemble de la carrière professionnelle.

Or, les recherches conduites par les pays anglo-saxons ont démontré que nous apprenons mieux lorsque nous nous sentons confortés dans nos aptitudes à réussir. Ainsi le plaisir d’apprendre, l’estime de soi favoriseraient la mémoire et le raisonnement.

Par ailleurs, cette même enquête souligne que les compétences sociales comme la capacité à coopérer, l’empathie… expliquent l’essentiel des comportements professionnels et qu’elles permettent une insertion professionnelle beaucoup plus élevée.

Autant d’éléments ou de confirmation que le système français aurait intérêt à intégrer pour offrir à ses jeunes une meilleure insertion sociale et économique.

 

 

Installez-vous !

Edito n° 17 du 03 février au 12 février 2014

Après deux années de baisse préoccupante du nombre d’installations agricoles dans le Puy de Dôme, l’année 2013 a affiché un net rebond avec 88 «installations aidées».

Parmi celles-ci, 25 % sont portées par des femmes, 60 % se réalisent sous forme sociétaire et 25 % sont « hors cadre familial »

La nouvelle loi d’orientation a pour ambition la mise en oeuvre d’une politique dynamique pour faire face à la nécessité du renouvellement des générations. L’installation des jeunes agriculteurs devrait se trouver ainsi facilitée par un certain nombre de mesures techniques et économiques.

Le dispositif d’installation progressive sur 3 ans, l’extension à l’agriculture du contrat de génération, les outils de protection du foncier agricole, et le renforcement de l’accompagnement des porteurs de projets sont autant de mesures qui devraient encourager et faciliter l’installation des jeunes agriculteurs.

Cette politique volontariste ne doit pas pour autant sous-estimer l’enseignement qui reste une clef de la réussite des projets et un gage de pérennité des exploitations.

 

 

Ecole et confiance de la société

Edito n° 16 : du 27 janvier au 5 février 2014

Une récente enquête réalisée du 8 au 14 janvier par IPSOS-STERIA publiée dans le journal le Monde livrait une nouvelle fois un reflet saisissant de l’état d’esprit de la France où la défiance et le pessimisme prédominent.

Un pays majoritairement craintif et persuadé de son déclin. Même si une large majorité des sondés estime que ce déclin n’est pas irréversible.

Le niveau de confiance dans les institutions est également sérieusement affecté et traduit une défiance certaine.

Néanmoins, l’école reste une institution dans laquelle 68 % des Français ont « tout à fait » confiance .

Une appréciation rassurante pour notre système éducatif qui doit et devra continuer à démontrer son aptitude à remplir sa fonction d’ascenseur social et ne pas se limiter à reproduire les catégories socio-professionnelles. Sur ce sujet, l’enseignement agricole a me semble t-il, une vraie carte à jouer.

 

 

Recrutement

Edito n° 15 : du du 20 au 29 janvier 2014

 Les opérations de recrutement sont désormais lancées.

Le forum des formations du bassin de Lempdes et Infosup marquent véritablement le début de cette campagne de recrutement qui se terminera fin juin.

 Cette année encore, l’établissement dans toutes ses composantes participera à ces différentes actions qui se composent à la fois d’opérations d’information, de communication et de démonstration auprès des familles et des prescripteurs (enseignants, conseillers d’orientation…)

 

Ce sont des activités stratégiques pour les centres de formation de l’établissement pour lesquels la question des effectifs est un enjeu majeur. Aussi, chacun doit se sentir concerné par celle-ci.

 

L’expérience nous démontre que chaque année nous avons à nouveau à prouver notre capacité à former, éduquer et à faire réussir les jeunes qui nous sont confiés.

 

Je ne doute pas que cette année encore nous serons en capacité de démontrer aux familles que Marmilhat est un choix d’orientation pertinent.

 

 

La loi d’avenir pour l’agriculture en discussion

Edito n° 14 : du 13 au 22 janvier 2014

La loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt est actuellement en discussion à l’Assemblée Nationale.

Cette loi vise à relever le défi de la compétitivité de l’agriculture pour faire face aux besoins croissants de la population mondiale tout en continuant à conserver un haut niveau qualitatif.

Le projet agro-écologique pour la France proposé par le Ministre a pour objectif la double performance économique et environnementale.

Parmi les leviers d’actions la formation initiale et continue est présentée comme une condition indispensable à la réussite de ce projet.

Les débats en cours confirment combien le sujet est mobilisateur. Le député de la circonscription André Chassaigne particulièrement actif dans ces débats soulignait le manque d’ambition en la matière et souhaitait que les exploitations agricoles des EPL soient de véritables relais d’expérimentations des nouvelles pratiques.

Les options prises par l’établissement : Ecophyto, méthanisation, maraichage biologique sont autant de choix stratégiques qui s’inscrivent parfaitement dans une politique durable du «produire autrement».

 

 

Bonnes fêtes de fin d’année

Edito n° 13 : du 16 décembre au 8 janvier 2014

 Après un long premier trimestre marqué par la mise en place d’une nouvelle année scolaire où les changements et les absences ont été notables, il est légitime désormais, d’envisager les fêtes de fin d’année.

Je souhaite que celles-ci permettent à chacun non seulement de rompre avec son rythme de travail, mais surtout de prendre un peu de temps pour vivre les autres moments importants de la vie, ceux où famille, amis, moments de détente sont au menu quotidien.

Que ces moments privilégiés vous permettent de vous ressourcer afin d’aborder la suite de notre année scolaire avec enthousiasme. Bonnes fêtes de fin d’année à chacun.

 

 

Les temps forts

Edito n° 12 : du 9 au 20 décembre 2013

La fin d’année 2013 sera marquée par plusieurs temps forts symboliques de notre activité quotidienne.

Tout d’abord, assemblée générale de l’association sportive et la soirée concert de l’ASC qui confirment ainsi la place de ces associations dans la vie de l’établissement.

Mais aussi, la cérémonie de remise des diplômes de la session 2013 qui viendra honorer les diplômés et leurs enseignants. Un moment important non seulement pour les jeunes mais aussi pour l’établissement qui confirme ainsi l’intérêt porté à la réussite de ses élèves.

Et enfin, le forum des grandes écoles qui viendra éclairer le chemin de nos étudiants de classes préparatoires et apporter le supplément de motivation nécessaire en cette période de l’année.

Ainsi cette fin d’année scolaire replacera dans l’actualité de notre établissement notre « véritable coeur de métier ».

 

 

Garder le cap

Edito n° 11 : du 2 au 11 décembre 2013

 Malgré un contexte budgétaire contraint, il est important pour l’établissement de « garder le cap » et de réaffirmer ses objectifs et ses ambitions :

 

  •  Réussite scolaire et promotion sociale
  •  Enseignement attractif et professionnel
  •  Education à la citoyenneté et au vivre ensemble
  •  Cadre de vie conforté

 

Pour cela, il sera nécessaire de gérer le quotidien avec le souci de la dépense utile et de la recherche d’économie. Néanmoins, ces efforts et cette recherche de solutions devront être accompagnés et facilités par les autorités de tutelle.

Le développement de nos structures pédagogiques et la prise en compte de la réalité des charges de fonctionnement, sont indispensables au retour à une plus grande autonomie de l’établissement.

A l’heure où le Ministre de l’agriculture mobilise fortement son appareil de formation au service de son projet d’agroécologie, il est indispensable que l’EPL de Marmilhat puisse garder « le cap » et poursuivre les orientations qui ont fait sa réussite.

 

 

Prévenir, simplifier

Edito n° 10 : du 25 novembre au 4 décembre 2013

 

Protéger les jeunes travailleurs, simplifier les procédures administratives sont les deux objectifs qui ont guidé la rédaction des deux décrets relatifs à la nouvelle procédure en vue de l’obtention de la dérogation aux travaux réglementés pour les jeunes âgés de 15 à 18 ans.

Cette évolution réglementaire qui s’impose dès maintenant aux établissements vient nous rappeler l’impérieuse obligation de sécurité vis à vis de nos élèves, étudiants et apprentis dans l’établissement et sur les différents terrains de stage.

Il nous appartient désormais de « revisiter » nos pratiques et procédures pour satisfaire aux nouvelles exigences règlementaires qui se veulent également simplificatrices.

La prévention dans nos activités doit être abordée comme un atout pour notre enseignement professionnel.

 

 

Les décrocheurs du système éducatif

Edito n° 9 : du 18 au 27 novembre 2013

 Un quart des jeunes entrés en 6ème en 1995 n’ont pas terminé avec succès leur formation dans l’enseignement secondaire. Parmi eux huit sur dix n’ont pas de diplôme du secondaire.

La lutte contre le décrochage scolaire constitue un enjeu majeur pour le système éducatif qui doit œuvrer pour assurer une meilleure insertion professionnelle aux jeunes qui en sortent.

 Cette population de jeunes se caractérise par des origines sociales plutôt modestes mais aussi par des parcours de vie plus difficiles.

Les EPL du Ministère de l’agriculture au travers de leur structuration en centres constitutifs offrent parfois à ces jeunes en difficultés des solutions de proximité adaptées.

 En région Auvergne, le Conseil Régional a souhaité s’impliquer fortement dans cette problématique au travers d’un service d’intérêt économique général (SIEG) qui confie à des organismes formateurs la mise en œuvre de parcours d’orientation, de formation et de qualification.

 Le CFPPA de Marmilhat a été retenu pour participer à ce dispositif d’insertion des jeunes qui ont quitté le système éducatif sans qualification professionnelle.

 Une activité importante pour le centre et l’EPL qui au travers de cette action confirme son engagement dans la mission insertion.

 

 

Il y a un siècle

Edito n° 8 : du 12 au 20 novembre 2013

 Il y a un siècle la France entrait dans une période noire de son histoire, à l’issue de laquelle le pays entreprit une vaste opération de reconstruction.

Dans une France très rurale, l’Etat avait pris conscience du rôle fondamental de l’enseignement agricole et structura l’ensemble du dispositif de l’enseignement professionnel agricole dans un projet de loi en mars 1912 adopté en 1918.

C’est ainsi que naquit un nouveau type d’enseignement : l’enseignement post scolaire agricole destiné aux jeunes gens garçons et filles. « Pendant l’hiver, après la période scolaire où le jeune homme aux prises avec les difficultés pratiques est apte à le recevoir ».

« Il leur montrera les bienfaits de l’application des idées de coopération, de mutualité, de prévoyance ».

Aujourd’hui, l’enseignement agricole s’adresse à toutes les catégories socioprofessionnelles et prépare à une grande diversité de métiers, mais il est resté un enseignement innovant, capable d’accompagner les nouveaux rapports de l’agriculture et de la société.

 

 

Bilans intermédiaires

Edito n° 7 du 4 au 13 novembre 2013

Après quelques semaines de fonctionnement, l’heure est aux bilans intermédiaires.

Bilan financier pour tous les centres qui ont à affiner un budget 2013 et à préparer un projet de budget 2014.

Bilan pédagogique pour les centres de formation et en particulier au lycée pour lequel une attention particulière sera apportée à tous les nouveaux élèves.

La transition collège-lycée est une étape délicate sur le plan des apprentissages mais aussi du mode de vie.

L’éloignement de la famille, la construction d’un nouvel environnement relationnel, des exigences nouvelles sont autant d’éléments qui peuvent perturber un début de scolarité.

Il est donc essentiel, à cette période de faire le point sur ce début d’année scolaire afin de ne pas laisser grandir des difficultés mais au contraire de soutenir et de guider ces jeunes dans une démarche d’individualisation.

La réussite du plus grand nombre et la promotion sociale de nos élèves doivent rester les priorités de l’établissement et de l’enseignement agricole.

 

 

Journée de lutte contre le gaspillage alimentaire

Edito n° 6 du 14 octobre au 6 novembre 2013

 La journée de mercredi 16 octobre sera la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire.

Cette journée est une des mesures phares du pacte « anti-gaspi » lancé par Guillaume Garot Ministre délégué à l’’Agroalimentaire.

L’objectif de cette opération de sensibilisation est de diviser par 2 le gaspillage alimentaire d’ici à 2025.

Pour y parvenir tous les acteurs de la chaine alimentaire sont mobilisés. Producteurs, transformateurs, consommateurs ont à agir pour économiser des ressources, lutter contres les dérives de la surconsommation et retrouver du pouvoir d’achat.

Les établissements de formation ont aussi un rôle important à jouer en éduquant dès le plus jeune âge, leurs élèves à des comportements responsables.

Marmilhat participera à cette journée du 16 octobre au travers d’une action de sensibilisation autour de la restauration.

Une démarche citoyenne qu’il convient de relayer et d’amplifier.

 

 

Visite du Président

Edito n° 5 : du 7 au 16 octobre 2013

 Le Président Hollande a honoré de sa présence le 22ème sommet de l’élevage à Cournon.

Une visite appréciée par le monde agricole qui a su, à l’exception de quelques mouvements de contestation, recevoir dignement son Président de la république.

François Hollande par sa disponibilité et son intervention s’est imposé comme un défenseur de l’élevage, de l’agriculture française et de la ruralité.

Dans son discours, il a présenté la réforme d’une politique agricole commune qu’il souhaite plus juste, plus favorable à l’emploi et à l’élevage.

Indépendamment des mesures techniques visant à réorienter les aides, le Président a affirmé ses engagements pour soutenir l’enseignement agricole.

Une volonté politique qui se traduit dans le projet de loi de finances 2014 par la création d’emplois dans l’enseignement agricole malgré un contexte budgétaire marqué par la réduction des déficits.

Ces choix politiques doivent nous conforter et nous confirme que l’agriculture et l’ enseignement sont toujours considérés comme des secteurs stratégiques, facteurs de développement pour la France.

 

 

Sommet de l'élevage

Edito n° 4 : du 30 septembre au 9 octobre 2013

 La 22ème édition du sommet de l’élevage qui se déroulera du 2 au 4 octobre réunira cette année 1250 exposants 80 000 visiteurs et 2000 animaux. Ce salon est désormais un des plus grands rendez-vous mondial dédiés aux productions animales.

Cette année, François Hollande, Président de la République inaugurera le sommet de l’élevage le mercredi 2 octobre après-midi ou il prononcera un discours attendu au sujet de la PAC.

Pour l’EPL de Marmilhat, cette édition sera encore un évènement important dans lequel 150 jeunes seront impliqués pour la réussite de cette manifestation.

Ce sera une nouvelle fois un temps fort de l’année scolaire où grâce à l’engagement des personnels, l’EPL de Marmilhat sera présent au rendez-vous.

Un moment privilégié de formation professionnelle, d’apprentissage et de découverte.

 

 

Concours régional de reconnaissance des végétaux

Edito n° 3 : du 23 septembre au 2 octobre 2013

 L’EPL de Marmilhat organise pour la première fois le concours régional de reconnaissance de végétaux.

Cette compétition organisée avec le soutien des professionnels (UNEP, FNPHP, Val’Hor) est un exercice pédagogique intéressant et motivant.

L’objectif est de stimuler l’intérêt des apprenants et de valoriser la connaissance des végétaux.

Cette épreuve est une illustration de l’implication de l’EPL dans ses filières professionnelles. C’est à la fois un gage de qualité de la formation et d’insertion professionnelle.

Cette première participation de la région Auvergne et de Marmilhat sera couronnée par la finale nationale qui se déroulera dans le cadre de Paysalia 2013 à Lyon.

Bonne chance à tous les participants.

 

 

La vie associative

Edito n° 2 : du 16 au 25 septembre 2013

 Après la rentrée des classes, les associations de l’EPL font également leur rentrée.

L’Association socio culturelle présentera ses activités mardi prochain à l’occasion d’une soirée de lancement ouverte à tous.

Le lendemain mercredi 18 septembre l’association sportive profitera de la journée nationale du sport scolaire pour débuter officiellement ses activités.

Deux associations essentielles dans la vie de l’établissement qui sont à la fois des prolongements naturels des enseignements mais surtout des terrains d’épanouissement pour chacun ainsi que de véritables structures de formation du citoyen.

L’EPL de Marmilhat est particulièrement attaché à cette vie associative qui permet de développer des valeurs aussi fondamentales que l’engagement, la solidarité et le respect.

Bonne rentrée à nos associations.

 

 

Rentrée 2013

Edito n° 1 : du 9 au 18 septembre 2013

L’année scolaire 2013-2014 est désormais bien engagée et l’EPL de Marmilhat a retrouvé toute son activité.

Tous les personnels ont su se mobiliser pour préparer efficacement cette rentrée et accueillir dans de bonnes conditions les élèves.

La stabilité des effectifs confirme la confiance accordée par les familles à l’établissement et à l’enseignement agricole. Un enseignement toujours ouvert sur les filières et les territoires qui donnent ainsi du sens aux apprentissages.

Cette année scolaire sera avant tout une année de concrétisation des projets engagés, en particulier sur les exploitations qui au travers de ceux-ci affirment leur engagement dans les politiques publiques de l’Etat et du Conseil Régional.

Cette nouvelle année scolaire devrait ainsi permettre à tous les élèves, étudiants, apprentis et adultes en formation de poursuivre dans de très bonnes conditions leur formation et leurs apprentissages de citoyens.